top of page
  • hebrardcatherine

Verres archéologiques et musées : musée Carnavalet (Paris) 1ère partie, colliers en perles de verre

Dernière mise à jour : 11 août 2022



A la découverte d'objets en verre provenant de fouilles archéologiques et exposés dans les vitrines du musée en commençant par des colliers des VIe/VIIe siècles provenant de l'abbaye de SAINT-GERMAIN-DES-PRES




Le musée d'histoire de Paris, Carnavalet

Le musée Carnavalet, histoire de Paris, est le plus ancien musée de la ville de Paris. Il est situé au cœur du Marais (23, rue de Sévigné). Il a ouvert ses portes au public pour la première fois le 25 février 1880. Ses collections retracent l'histoire de Paris, de la préhistoire à nos jours.


Les bâtiments sont de plusieurs époques. Le plus ancien date du XVIe siècle. Sa rénovation de 2017 à 2021 fait de ce musée un lieu incontournable à visiter aussi bien de l'extérieur que de l'intérieur


L'abbaye de Saint-Germain-des-Prés

Fondée en 558 par le roi Childebert 1er, fils de Clovis, elle est la première nécropole qui accueille les dépouilles des rois de France jusqu'au VIIe siècle. Cette abbaye bénédictine s'appelle dans un premier temps Sainte-Croix-et-Vincent jusqu'à l'arrivée en 754 des reliques de saint Germain. Elle est alors appelée : l'abbaye Saint-Germain-des-Prés.


Cette nécropole a livré une collection exceptionnelle d'objets grâce aux fouilles menées par Théodore Vacquer en 1876 et 1882 et plus récemment par la ville de Paris en 1971-1972 puis en 2015.

Belle collection de colliers en perles de verre, objet de parure de la période mérovingienne




n°1 - Collier de 20 perles du VIIe siècle (perles de types 33, 37, 51, typologie R. Legoux)








n°2 - Collier de 53 perles du VIe siècle (perles de types 14, 29, 36, 51 typologie R. Legoux)











n°3 - Collier de 50 perles du VIe siècle (perles de types 10, 29, 33, typologie de R.Legoux)








n°4 - Collier de 52 perles du VIe siècle (perles de types 15, 36, 37, 50, typologie de R. Legoux)








Un collier de l'époque mérovingienne est aussi exposé au musée du Louvre (Paris)

Ces colliers sont composés de perles et de grains (petites perles) en verre, elles peuvent aussi être en ambre

Ces perles sont variées:

-Translucides

-Polychromes et opaques

-Dimensions (de quelques millimètres à plusieurs centimètres)

-Formes rondes, oblongues, tubulaires....


Elles sont fabriquées par étirement ou enroulement du verre et décorées à chaud par des incisions ou par ajout de verre sous forme de filets et de points.

Les objets de parures

Les perles sont très nombreuses dans les tombes de la fin du Ve siècle au VIIe siècle. Elles peuvent être isolées ou être en très grand nombre dans une seule sépulture. Elles sont très différentes en dimensions, certaines sont minuscules (moins de 0,5 cm de diamètre) et d'autres sont beaucoup plus grosses (plusieurs centimètres) comme celle que l'on trouve sur le collier n°4 qui se trouve en position centrale.


Le collier n°1 fait penser à celui découvert à Sannerville dans le Calvados (France) entre 1979 et 1984. Ce collier se trouve actuellement au musée de Normandie à Caen. Il est composé de 33 perles et il est daté du VIIe siècle.


Une typologie des perles mérovingiennes a été réalisée par R. LEGOUX

Bibliographie

Legoux 1993

Legoux R., Typologie des perles mérovingienne, In: Verre et merveille, mille ans de verre dans le nord-ouest de la Gaule, catalogue d'exposition du 17 octobre 1993 - 31 janvier 1994, musée archéologique départemental du Val-d'Oise, Guiry-en-Vexin.

Comments


bottom of page