top of page
  • hebrardcatherine

Verres archéologiques et musées : Musée de Cluny, musée national du Moyen Âge (Paris)

Dernière mise à jour : 21 avr. 2023

A la découverte d'un verre provenant de fouilles archéologiques et exposé dans les vitrines du musée.


Présentation du musée de Cluny, musée national du Moyen Âge

Ce musée situé au 28 rue Du Sommerard (entrée), dans le Ve arrondissement de Paris, accueillait au XIIIe siècle les abbés de l'ordre de Cluny (ordre monastique créé au Xe siècle).


A l'époque romaine, les thermes du nord de Lutèce se déployaient jusqu'à la rue de Cluny. On peut encore voir des éléments de ces thermes depuis le musée.


Le musée est créé au XIXe siècle après le rachat par l'Etat de l'hôtel de Cluny : Alexandre Du Sommerard (1779-1842) réunit une vaste collection consacrée aux arts du Moyen Âge.


Verre exposé : verre bi-tronconique


Ce Verre provenant des fouilles de Cluny a été découvert dans les latrines médiévales qui avaient été installées dans le caldarium des termes. Il a été mis au jour en 1986 et était accompagné d'un vase de terre cuite et d'autres objets en céramique.


Ce verre bi-tronconique a un pied ourlé par refoulement de la paraison. Il a été soufflé dans un moule ce qui a permis de lui imprimer un motif de losanges en quinconce ainsi que des pointes de diamant à l'intérieur de chaque losange. Il est légèrement grisâtre.


C'est une forme de verre qui apparait dès le XVe siècle et qui se propage au XVIe siècle. Il peut être comparé à celui découvert à Châlons-sur-Marne en 1984 dans le quartier Saint Dominique. Il a été réalisé avec la même technique, moulé pour imprimer un motif de côtes et de losanges.

On peut faire encore un autre comparatif avec celui mis au jour à Martigues en 1981 qui est décoré de nervures verticales et d'alvéoles hexagonales. Ces deux objets proviennent d'une fosse dépotoir. De nombreux exemplaires identiques ont été découverts à Dieulouard (Meurthe-et-Moselle).


Des verre bi-tronconiques sont aussi exposées au musée Carnavalet.


La beauté de l'exemplaire du musée de Cluny provient du décor peu courant sur ce type de verre. Cet objet est un dépôt du Service Régional Archéologique (DRAC Île-de-France)



Bibliographie


FOY-Sennequier 1998

Foy D., Sennequier G, (dir), A travers le verre, du Moyen Âge à la Renaissance, Catalogue d'exposition du musée des Antiquités de Seine-Maritime à Rouen, Nancy, 1989, p.270-271, n°277 et 278.


Cabart 2011

Cabart H, La verrerie archéologique, Dieulouard et l'Est de la France aux XVIe et XVIIe siècles, Nancy, 2011.



Les vitraux

Ce musée détient aussi de très nombreux vitraux aussi beaux les uns que les autres. Ici ne sont présentés qu'un tout petit échantillon de tous les vitraux exposés au musée.


Grisailles à décor de grotesques

Il est daté vers 1384 et réalisé avec du verre blanc, des décors en jaune d'argent et de grisaille.


Ce vitrail provient de l'église abbatiale de Saint-Denis, chapelle Saint-Louis






Grisaille bordée de fleurs de lys et de castille

Ce vitrail est réalisé avec du verre blanc, du verre coloré et de la grisaille.


Il proviendrait de Normandie (cathédrale Notre Dame d'Evreux dans l'Eure?). Il est daté de la fin du XIIIe siècle.




Conclusion

De nombreux vitraux de différentes époques sont exposés au musée. Leur mode de réalisations varient au niveau des couleurs, des formes ou des représentations. Il n'est pas possible ici de tous les montrer, c'est une visite du musée qui permet le mieux, de se rendre compte de leur beauté.


Une visite du musée s'impose!


Comments


bottom of page