top of page
  • hebrardcatherine

Etude archéologique des verres de la Place Gambetta (Bordeaux-2016)

Dernière mise à jour : 21 avr. 2023


Les sondages réalisés au courant de l’année 2016 sur la place Gambetta à Bordeaux, avant les travaux d'aménagement de la place, ont permis de mettre au jour un petit lot de verres : 93 tessons. Ces fouilles ont été menées par Natacha Sauvaître (Hades).



Il a été possible de reconnaître 12 objets différents
Deux périodes ont pu être identifiées : quelques objets et du verre plat datent de la période gallo-romaine, d’autres des XVIe/XVIIe siècles. On remarque une absence totale de verres entre ces deux périodes.

I- Verreries gallo-romaines


Le deuxième (n°17) est à rapprocher d’un gobelet cylindrique Isings 43/AR 37. Sa lèvre est coupée nette et n’a pas été arrondie par réchauffement sur la flamme. C’est un objet que l’on peut dater entre le Ier et le IIème siècle.

[1] Hébrard-Salivas 2016 [2] Simon 2008

Le troisième (n°2) est une coupe apode hémisphérique ornée d’un décor meulé, auquel on peut associer le n°16. Ils sont du type Isings 96b2/AR 61.1 B daté entre le IIe et le IVe siècle.

La gravure a été réalisée à froid à l’aide d’une meule. Des verres gravés ont été trouvés dans la villa gallo-romaine de Loupiac, lors des fouilles de la cité judiciaire, dans le Poitou, et en Charente et en Vendée[1].


Le quatrième (n°3) est une assiette n°3 qui ressemble à celle découverte dans la villa gallo-romaine de Loupiac. La datation de cet objet est incertaine, car le tesson est de petite taille et que les comparatifs pour ce type d’objet sont assez rares dans la région.


A ces quatre objets sont associés du verre plat. En particulier, deux fragments sont des bords de plaque (n°14 et n°15) qui apportent des informations sur le mode opératoire de fabrication. Ces tessons de couleur bleu/vert sont lisses d’un côté et rugueux de l’autre.

Il s’agit de verre coulé sur une plaque recouverte de sable. La masse de verre encore malléable est alors étirée à l’aide d’une pince. Ceci explique la rugosité d’une face par rapport à l’autre qui est lisse et brillante. Cette fabrication est datée entre le Ier et le IIIe siècle.


Ce genre de verre est fréquent sur les sites gallo-romains : villa gallo-romaine de Loupiac[2], villa gallo-romaine de Plassac[3], à Biganos, thermes de Barzan[4], rue du Palais Gallien à Bordeaux, cité judicaire à Bordeaux[5].

[1] Simon-Hiernard 2000 [2] Hébrard-Salivas 2016 [3] Hochuli-Gysel 1990 [4] Bouet 2003 [5] Simon 2008



II- Verreries des XVIe/XVIIe siècles


Pour la période moderne, six verres à boire ont pu être identifiés. Quatre ont un pied ourlé par refoulement de la paraison (n°4, 13, 5, 6). Cette technique est un des indices permettant de proposer un profil à ces objets.


Ceci, ajoutés à d’autres éléments (qualité du verre, transparents et décors pour certains comme pour le n° 9) permettent de proposer une datation : il s’agit de verres des XVIe/XVIIe siècles de la forme XVI. A1a. Des exemplaires plus élancés sont exposés dans les musées de Cluny et Carnavalet situés à Paris.



Les objets n° 8 et n° 9 ont comme décor des pointes de diamant comme ceux découverts sur le site de Parunis à Bordeaux ou du château de Labrit dans les Landes[1].



Quant au verre à boire n°7, il s’agit d’un verre moulé incomplet dont la tige est manquante. Sa panse est côtelée et son pied droit possède lui aussi des côtes.


Les deux fragments de petites bouteilles n°1 et n°12 ont un fond rentrant sous lequel on remarque une trace laissée par le pontil.

[1] Hébrard-Salivas 2014




Conclusion

Ce petit lot de verrerie montre deux phases d’occupation du site : période gallo-romaine (Ier/IIe au IVe siècle) puis une occupation beaucoup plus tardive aux XVIe et XVIIe siècles. Ces verreries sont communes pour les siècles considérés et des comparatifs avec d’autres sites girondins ont pu être réalisés.


Bibliogaphie


Bouet 2003

Bouet A., Thermae Gallicae, les termes de Barzan (Carente-Maritime) et les thermes des provinces gauloises, Bordeaux, 2003.


Hébrard-Salivas 2016

Hébrard-Salivas C., La verrerie de la villa gallo-romaine de Loupiac, Cahier du Bazadais, n° 191, décembre 2016, p.7-26 .


Hochuli-Gysel 1990

Hochuli-Gysel A., Les verres de la villa gallo-romaine de Plassac, Revue Archéologique de Bordeaux, tome LXXXI, 1990.


Simon 2008

Simon L., La verrerie antique, La cité judiciaire, Sireix C. (Dir.), Aquitania, Supplément 15, Bordeaux, 2008.


Simon-Hiernard 2000

Simon-Hiernard D., Verre d’époque romaine, collection des Musées de Poitiers, Poitiers, 2000.



Comments


bottom of page